2014

L'inclusion commence avant la maison d'enfants.

 

Suite à une situation particulière où les parents étaient dans l'impossibilité d'amener leur enfant pendant quelques mois, nous avons commencé à contacter les services mis en place pour le déplacement des personnes à mobilité réduite : le SAHMO, TEC, la Croix-Rouge, les mutuelles…

Ensuite, nous avons contacté des services plus généraux tel que l'AViCQ, la Province, la Région Wallonne, notre commune et la commune où habite l'enfant afin de savoir si il n'existe d'autres services auxquels nous n'avons pas pensé.

Nous avons été réorienté vers les CPAS et d'autres projets mais qui malheureusement ne touchent pas notre région.

Au final, nous n'avons trouvé qu'une solution, la Croix-Rouge. Ils acceptent d'assurer un certains nombres de trajets mais à des coûts importants parfois même plus que la garde en elle-même.

Nous sommes bloquées ; personne ne veut prendre en charge quatre fois par semaine pendant 5 mois les trajets.

Puisque le but social de notre asbl est l'intégration des enfants et de leur famille, nous avons décidé d'assumer nous-même les trajets. Pour nous, pouvoir se rendre dans un milieu d'accueil inclusive fait déjà parti de l'inclusion.

Nous avons donc trouvé un arrangement avec les parents. Nous assurons les trajets pour venir et le papa viendra la recherche après son travail. Ainsi l'enfant pourra suivre ses séances de rééducations avant de se rendre à la Maison d'enfants.

Pour assurer le bon déroulement de notre milieu d'accueil, nous avons renforcer notre personnel pendant qu'une des deux responsables va chercher l'enfant soit chez elle soit au centre Eclore c'est-à-dire à plus ou moins 40 km de chez nous, l'autre assure la vie à la maison d'enfants

Nous avons également du prendre des assurances supplémentaires pour nous couvrir en cas d'accident et nous avons du demander une autorisation ainsi qu'une décharge aux parents.

La Toupie et Stallbois

 

En 4 ans, une partie de notre matériel s'est petit à petit détérioré. En effet, lorsque nous avons ouvert, nous avons dû faire des choix financiers. Nous avions décidé d'investir dans du matériel de chez IKEA au lieu du matériel professionnel de chez WESCO.

A présent, nous voulons investir dans un matériel résistant mais également qui nous correspond, qui répond à nos valeurs d'intégration de la personne différente.

Pour répondre à cet objectif, nous avons décidé de travailler avec la Toupie (Entreprise de Formation par le Travail (EFT) - Secteur de l'insertion socioprofessionnelle).

Nous leur avons demandé de nous réaliser 6 tables et 6 chaises en bois adaptées à notre population. Ils nous ont tout d'abord soumis un prototype. Nous leur avons fait part de nos remarques et ils nous ont fabriqué notre matériel.

Nous avons eu également comme projet un aménagement extérieur. Nous avons souhaité créer un espace fermé sous notre préau pour ranger nos conteneurs et nos poussettes auquel nous voudrions juxtaposer un module Snoezelen.

Nous avons pris contact avec Stallbois, une entreprise axée sur la transformation du bois qui emploie des personnes en situation de handicap. Un contremaître est venu nous rencontrer. Il nous a conseillé et ensemble nous avons pu réaliser une ébauche de ce que nous souhaitons. Il a pris les mesures de l'espace pour le rangement des conteneurs afin d'en faire le devis. Il nous a proposé de définir plus précisément la maisonnette Snoezelen par la suite.

Ces deux projets ont été entièrement financer par des dons faits par des clubs et des associations.

Les Petits Nicolas asbl

35 rue de Lorraine 

6717 Lischert

063/445604

0471/456202

petitsnico@gmail.com