1. L'équipe

 

Notre équipe est composée de plusieurs personnes de formations différentes (puéricultrice, auxiliaire de l’enfance, directrice de maison d’enfants, accueillante autonome, éducatrice spécialisée, assistante sociale, ...). Cette pluridisciplinarité, nous permet d’élargir notre manière d’aborder une situation. En croisant nos regards, nous rendons nos observations plus précises.

 

Nous sommes tous sensibles à l’inclusion de tous et souhaitons accueillir les enfants dans le respect de leurs besoins, de leur rythme et de celui de votre famille.

Nous partageons le même trousseau de clés

 

(cfr : « Les idées pédagogiques qui fondent notre accompagnement des enfants et des familles »).

 

 

2. Les stagiaires

 

De par leurs questions, leurs réflexions, nous pouvons analyser notre travail et réfléchir à sa pertinence.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Comme pour les enfants, nous utilisons notre trousseau de clés pour les accueillir dans le respect de leur rythme et de leurs émotions. Pour leur donner une place active, nous mettons à leur disposition des outils concrets (tableau d’auto-évaluation, carnet de notes, temps de rencontre, supports vidéo, …).

 

Ces outils les aident à se rendre compte de leurs compétences et à développer leur estime personnelle. Nous prenons le temps de les accueillir, nous leur laissons le temps d’apprivoiser et d’être apprivoiser par les enfants.

 

Tout stagiaire pourra s’occuper de votre enfant dans les limites de ses apprentissages et soutenu par un membre de l’équipe.

 

 

3. Les acquisitions de votre enfant aux Petits Nicolas

 

Tout au long de ces 2 ans, votre enfant va faire des acquisitions : marcher, parler, manger, jouer avec les autres … tout pour devenir plus autonome.

 

Nous serons à vos côtés pour l’aider à s’épanouir dans une collectivité (cfr : « Le travail en équipe autour des 3R »).

 

C’est ce que nous avons appelé l’autonomie heureuse. Nous l’accompagnerons, le solliciterons dans le respect de ses émotions, de son rythme, de vos choix et des besoins du groupe.

 

Pour nous y aider nous pourrons :

 

  • nous référer aux recommandations de l’ONE (via les brochures repères, des articles, personnes de contact,…).            

 

Nous pourrons proposer à un enfant habitué d’être dans un relax de découvrir les tapis, lui donner la possibilité d’attraper des jeux par lui-même, développer son potentiel comme le recommande l’ONE.

 

  • utiliser nos clés (cfr : « Notre trousseau de clés »).             

 

Lorsque nous observerons que votre enfant est intéressé par le pot, nous pourrons en parler ensemble pour établir une manière d’agir.  Comme pour toutes les autres acquisitions, il est important qu’il y ait une continuité entre chez vous et chez les Petits Nicolas.  Si vous proposez régulièrement le pot à votre enfant ou que vous décidez de ne plus lui mettre de langes, nous pourrons le faire également (cfr : « Le rythme », « l’observation »).

 

  • utiliser nos outils (cfr : « Les outils »).        

 

Nous aiderons votre enfant dans la découverte de ses émotions.  Nous verbaliserons oralement et par certains gestes ce qu’il vit et peut ressentir pour qu’au fur et à mesure, il puisse les comprendre (cfr : « La communication », « Les outils, Signé avec bébé »).

 

 

4. Le séjour de votre enfant : 

 

a. La visite avant l’entrée 

 

Après un premier contact téléphonique, nous vous invitons à venir visiter notre milieu d’accueil.  Nous vous présentons notre projet et nous vous expliquons ce que nous pouvons offrir à votre famille.

 

Nous prenons le temps d’échanger, de répondre à vos questions et d’envisager l’accueil de votre enfant. Nous vous donnons le plus de flexibilité possible concernant la manière d’accueillir votre enfant par rapport aux horaires demandés dans le respect de la collectivité.

 

Ensuite, nous vous laissons un mois pour réfléchir, aller visiter d’autres milieux d’accueil et décider si vous souhaitez vous inscrire dans notre projet d’inclusion.

 

b. La familiarisation

 

 

 

 

 

Nous prendrons le temps, au rythme de chacun, de nous connaître.  Elle n’est pas délimitée dans le temps et est entièrement gratuite (cfr : « Le travail d’équipe autour des 3R »).

 

Après l’inscription ou sa naissance, nous vous invitons à venir nous voir régulièrement quelques instants pour échanger sur ce que vous vivez avec votre enfant, sur ce qui est important pour préparer votre enfant à la crèche.

 

  1. Un mois avant l’entrée dans notre maison d’enfants :

  • vous nous contactez.

  • nous planifions le premier rendez-vous.

 

Suivant le temps dont a besoin votre enfant pour se familiariser à un nouvel environnement, nous fixerons ensemble la date et l’heure du premier jour de rencontre.

 

2. Le jour J : 

 

  • Pendant une heure ou deux dans la pièce de vie, nous discuterons de ses habitudes (sommeil, repas, jeux, changes...) et de votre organisation familiale.

  • Les autres enfants viendront vous voir et faire connaissance.

  • Votre enfant apprivoisera doucement les lieux.

  • Ensemble nous observerons ses premiers moments.

  • Nous prendrons le temps de parcourir les documents officiels. Ils doivent être remplis pour le premier jour de garde de votre enfant.

  • Nous fixerons les autres moments de familiarisation.

  • Ce temps vous permettra de vous rendre compte de notre fonctionnement au quotidien.

 

3. Les jours suivants : 

 

  • Vous viendrez une fois ou deux ou trois… pour nous montrer comment vous agissez avec votre enfant.

  • Vous nous expliquerez comment vous lui donnez à manger, comment vous le changez, comment vous vous en occupez…. 

 

4. Un temps spécifique est prévu pour le sommeil :

 

  • Vous préparerez son lit comme celui de la maison avec toutes ses affaires (doudou, sucette, tour de lit, sac de couchage, etc…).

  • Vous lui apporterez un doudou adapté à sa taille, qui n’entraîne aucun danger et qui a votre odeur ou l’odeur de la maison. (La sieste est le moment où votre enfant va se retrouver seul sans la présence de l’adulte. Il a besoin de choses qui le sécurisent.)

  • Vous le coucherez vous-même la première fois en prenant le temps de lui présenter la pièce et de le rassurer.

  • Vous nous expliquerez quels sont ses rituels, ce dont il a besoin, comment il réagit...

 

En quelques sortes vous nous « passerez les clés » pour mieux comprendre votre enfant. Petit à petit, nous prendrons le relais. D’abord en votre présence puis sans vous.

 

Et lorsque chacun se sentira suffisamment en confiance et en sécurité, nous organiserons une petite journée où votre enfant restera seul avec nous.  Vous resterez disponible au cas où il aurait besoin de vous retrouver.

 

Ce n’est que le début de la familiarisation car un enfant a besoin de plus ou moins 6 mois pour s’habituer à un nouvel endroit.

 

À tout moment pendant la garde de votre enfant, si nous en sentons le besoin, nous pourrions vous demander de venir à nouveau passer du temps avec nous.  Il suffit parfois de vacances trop longues ou de changement d’organisation pour qu’un enfant ait du mal à retrouver ses habitudes.  Le fait de prendre un peu de temps et d’en discuter en sa présence dans son milieu, l’aide souvent à se sentir mieux.

 

c. Le déroulement d’une journée 

 

Voici le déroulement d’une journée « type » bien que nous sommes conscients qu’aucune journée ne se ressemble.  Les besoins des enfants (bébés ou plus grands) sont différents tous les jours.  Nous portons une grande flexibilité à nos journées afin de répondre au mieux aux besoins de chacun.

 

1. l'accueil.

 

Nous accueillons votre enfant tout au long de la journée. Puisque nous demandons de respecter au maximum son rythme suivant votre organisation familiale, il est normal de vous accueillir tout au long de la journée.

 

A chaque fois, nous prendrons le temps :

 

  • pour que vous puissiez préparer votre enfant à la séparation.

  • pour que vous puissiez nous faire part de toutes les informations utiles concernant votre enfant, nous donner tout ce qui lui permettra de passer une bonne journée.

  • pour que vous ayez le temps de lui dire « au revoir » à son rythme.

  • nous mettrons un petit rituel en place pour offrir une sécurité à votre enfant (par exemple : vous faire signe par la fenêtre en notre compagnie).

  • Et lorsque chacun sera prêt, nous laisserons votre enfant partir vers ses jeux.

 

2. Le fruit de 9h

 

Lorsque la majorité des enfants sont arrivés, nous leur proposons de ranger les jeux avant de prendre place à table pour une petite collation.  Il s’agit du premier moment ritualisé de la journée.  L’enfant le connaît.  Il l’aide à se repérer dans le temps et à se sécuriser.

 

Comme le préconise l’ONE, la collation de 9h doit être un complément du déjeuner.  Nous proposons des morceaux de fruits à vos enfants. Il n’est pas obligé d’en manger. Il les choisit suivant sa faim et ses envies.

 

Comme pour tous les repas, de l’eau lui est proposé. D’ailleurs, elle reste disponible toute la journée à la demande de l’enfant.

 

Le parent qui le souhaite peut également apporter une tartine ou autre chose s’il estime que le déjeuner de son enfant n’a pas été suffisant.  L’enfant peut le prendre directement en arrivant s’il en a besoin.

 

3. Les découvertes

 

Toute la journée, votre enfant passe de découverte en découverte. Ce sont ses activités ! Il a devant lui un monde inconnu qu’il apprend chaque jour à connaître.

 

Nous sommes là pour l’accompagner et le rassurer en lui proposant un environnement rempli de stimulations différentes :

 

  • un coin « doux » avec des coussins, des tapis et une maisonnette sensorielle pour se poser.

  • un coin psychomotricité pour grimper, sauter et expérimenter.

  • un coin symbolique pour imiter l’adulte et se construire.

  • un coin pour les plus petits où il peut, en toute sécurité, découvrir son corps et ce qui l’autour. 

 

Nous, nous sommes à leur disposition. Nous sommes un regard qui le rassure. Nous n’intervenons dans son jeu que s’il nous le demande ou si le besoin s’en fait sentir.  Ainsi l’enfant peut apprendre par lui-même… à devenir autonome.

 

Chaque jour nous leur proposons également des moments découvertes plus spécifiques et accompagnés (plier le linge, préparer la soupe, ranger les jeux, faire de la peinture, dessiner, faire des puzzles, aller promener, jardiner, découvrir la neige…).

 

Ces moments de découverte ne sont jamais obligatoires ni limités à un nombre d’enfants.  Chacun peut y venir librement et en repartir (même les enfants qui ne marchent pas). Nous essayons de favoriser des petits groupes pour permettre à chacun de trouver sa place.  Nous serons également attentifs à l’enfant qui désire rester en retrait pour observer.  Nous lui garderons une place au cas où il voudrait nous rejoindre par la suite.

 

Nous donnons une place particulière aux comptines. Depuis que nous avons suivi la formation « Signé avec bébé », nous chantons régulièrement en signant.  Ceci donne plus de place aux enfants.  Même s’ils ne peuvent pas chanter, ils participent en imitant les gestes. Ils peuvent également utiliser ces signes dans la vie de tous les jours pour s’exprimer.

 

4. Le repas

 

Il s’agit d’un autre moment qui rythme la journée de votre enfant.  Comme pour le fruit de 9h, le repas est ritualisé ce qui rassure et donne plus d’autonomie à l’enfant.

 

Suivant son âge, ses capacités et son développement moteur, votre enfant mange dans nos bras, dans des relaxes, des chaises hautes ou à table à des heures qui lui sont propres.

 

Tout sera mis en place suivant ce que vous nous avez expliqué (cfr : « Le travail en équipe autour des 3R », « La communication », « La familiarisation »). Chaque jour, nous vous expliquerons comment ce moment s’est passé. Nous pourrons ensemble ajuster suivant les besoins de votre enfant.

 

Lorsque votre enfant est capable de tenir assis seul sur une chaise, nous lui proposerons son repas près d’une table basse.  Pour l’aider à apprendre à se servir de ses couverts et manger seul, nous l’accompagnerons individuellement ou par groupe de deux enfants.  Nous le laisserons prendre de plus en plus d’autonomie tout en lui proposant un moment de plaisir.

 

Pour les plus grands, avant chaque repas, nous leur demandons de nous aider à ranger les jeux. C’est le signal que nous allons passer à table.  Un lavage des mains et chacun s’installe. Pour favoriser une ambiance calme, les enfants mangent par petites tables avec un adulte. Nous l’accompagnons dans son repas en l’encouragement et en verbalisant ce qu’il fait ou ce qu’il mange. 

 

Les repas sont préparés par un traiteur avec des produits locaux.  Nous sommes autorisés et contrôlés par l’AFSCA pour assurer le respect des consignes alimentaires. Actuellement cet organisme tolère que vous apportiez le repas de votre enfant si vous le souhaitez à condition de respecter les consignes alimentaires suivantes :

 

  • La nourriture doit être conservée dans un pot fermé et propre.

  • Il doit être étiqueté avec le nom de l’enfant, la composition et la date de préparation du plat.

  • Il doit être apporter dans un sac isotherme afin de respecter la température de conservation (max 7°). 

 

Vous pouvez également apporter du lait maternel à condition de respecter les mêmes règles.  Nous le réchaufferons au bain-marie suivant les besoins de votre enfant.

 

Pour éveiller les enfants au goût et à l’envie de manger :

 

  • nous leur proposons régulièrement des activités culinaires : gâteau pour un anniversaire, un départ….

  • nous préparons le potage de midi avec eux ; ils peuvent manipuler et goûter les légumes.

  • nous leur permettons de manger avec les doigts.

 

Dès que votre enfant a fini de manger, nous lui essuyons la bouche et les mains et lui proposons de quitter la table pour retrouver ses jeux.

 

 

5. Les siestes 

 

La sieste pour votre enfant est un moment important.  Elle lui permet de se reposer mais également de se construire (cfr : « Le travail en équipe autour des 3R »).   


 

 

 

 

             

Au fur et à mesure, nous discuterons avec vous des changements pour préserver la continuité avec la maison (cfr : « La communication »).

Même si nous mettons tout en place pour respecter le rythme de votre enfant et votre choix d’organisation, la plupart des enfants s’adaptent petit à petit au rythme de la collectivité.

 

Parfois certains enfants qui dorment plus de 2h chez eux, se réveillent avec les autres au bout d’une heure et demi chez nous.  Ou inversement certains enfants dorment beaucoup et ont du mal d’aller se coucher le soir.  

Si nous estimons qu’un enfant a besoin de dormir, nous ne le réveillerons pas. 

 

Nous vous demanderons d’organiser l’arrivée et le départ de votre enfant, le plus possible, par rapport à son rythme.  Si vous venez chercher votre enfant pendant des temps de siestes des autres, nous vous demanderons de le faire le plus calmement possible afin de respecter leur temps de sommeil.

 

Afin de les rendre plus autonome, nous proposons aux enfants plus grands qui ne font plus qu’une sieste l’après-midi, de se rendre ensemble dans le dortoir.  Petit à petit et après en avoir discuté avec vous, nous invitons votre enfant à quitter son lit cage pour un lit couchette. Il s’y installe lui-même ; il peut y aller sans lange et peut se lever tout seul.  Une puéricultrice reste près des enfants pendant toute la sieste pour assurer le respect du sommeil de chacun.

 

6. La collation

 

Pour les plus petits, nous suivons leur rythme.  Ils reçoivent leur biberon à la demande ou suivant l’horaire que vous nous avez donné.

 

Les enfants en âge de manger des panades, reçoivent des fruits mixés suivant leur rythme de sieste et de repas.

 

Si un enfant a dormi jusque 11h, qu’il a mangé son repas de midi à 11h30.  Il pourra recevoir ses fruits avant de retourner à la sieste vers 15h ou après s’il ne montre aucun signe de faim.

 

Pour les plus grands, ils prendront leur goûter vers 15h30-16h quand la majorité est réveillée. Ils recevront des fruits coupés et une tartine au beurre ou au fromage comme le recommande l’ONE.

 

Ce moment est également un rituel de la journée. Il annonce les premiers départs.

 

7. Les retours

 

Voici le moment où l’on vous rend les clés de la journée de votre enfant. Le matin vous nous avez donné toutes les informations utiles pour qu’il passe une bonne journée. A présent, c’est à nous de vous en faire part. Ensemble nous pourrons discuter de certains points et ajuster notre manière d’agir avec votre enfant (cfr : « Le trousseau de clés »).

 

Comme pour le matin, un rituel sera mis en place pour laisser le temps à chacun de se dire aurevoir (cfr : « L’accueil »).

 

Aux alentours des deux ans de votre enfant, lorsqu’il est prêt et demandeur, nous vous proposerons de mettre ses affaires à un porte-manteau.  Cette étape permet de valoriser ses acquisitions et son autonomie…il sait de plus en plus faire part lui-même.

 

Ce petit rituel est une étape importante pour votre enfant aux Petits Nicolas.  Il fait partie des grands...bientôt il ira à l’école.

5. La fin du séjour

 

Nous voilà déjà à la fin de l’accueil. Votre enfant se prépare à entrer à l’école maternelle.  Ce moment charnière doit se préparer. C’est important pour lui, pour vous, pour nous mais aussi pour les autres enfants.

 

Tout d’abord nous vous proposons de vous rencontrer.  Ensemble nous discuterons du vécu de votre enfant chez nous, chez vous ou ailleurs.  Nous pourrons comparer ses comportements.  Ensuite vous pourrez nous faire part de vos souhaits quant au départ de votre enfant :

 

  • il part à 2,5ans.

  • il commence l’école à 2,5 ans mais continue certains jours chez nous.

  • il reste encore un peu, n’ira à l’école qu’après telles vacances ou à tel âge.

  • il commence à l’école mais reviendra pendant les vacances scolaires.

 

Comme pour tous les autres moments, nous essayons de rester le plus flexible et de respecter votre organisation, le rythme de votre enfant et ses besoins tout en étant attentifs à notre organisation.

 

Nous préparons le départ de votre enfant avec lui et les autres.  Une fois que vous nous avez donné la date du premier jour d’école, nous en discutons autour de petits carnets de photos de sa future école. Nous racontons ce qu’il va y vivre, ce qu’il va retrouver, ce qui sera nouveau.  Souvent nous pouvons comparer plusieurs écoles car plusieurs enfants partent en même temps.

 

Enfin, le dernier jour, nous préparons avec lui un petit sac dans lequel nous mettons une boite à pomme et un carnet de photos souvenirs. Nous lui offrons après le dîner en dégustant un dessert préparé avec les enfants le matin ou que vous avez apporté.

 

Comme pour les porte-manteaux c’est un moment important pour votre enfant. Il passe une étape. Il sait qu’il va commencer une nouvelle expérience. Bientôt il ne sera plus là mais une photo de lui sera afficher sur la chenille...ce sera sa trace (cfr : « Les outils, la chenille »).

 

Parfois le départ ne signifie pas école.  Suivant un changement d’organisation ou un déménagement ou autre, l’enfant doit quitter les Petits Nicolas. Permettez-nous alors de préparer ce départ. Comme pour l’école, nous pouvons prévoir un temps de rencontre pour faire le point. Nous lui préparons une petite fête et si c’est possible nous en parlons avec lui et les autres enfants avant son dernier jour. Lui aussi aura une place sur la chenille !

 

Le respect, le rythme, la communication, l’autonomie heureuse sont des mots qui ont traversé ce projet de long en large.  Ils sont la base de notre travail au quotidien.  Ils nous permettent de viser l’inclusion de tous dans notre milieu d’accueil.

 

Toutes les observations, les questionnements, les ajustements que nous avons faits des ou pour les enfants qu’ils soient ou non en situation de handicap, nous aident à améliorer notre accueil.

 

 

 

Nous voulons les offrir à votre enfant et à votre famille pour vous accompagner pendant ces 2 ans. Et même si nous ne savons pas où va nous conduire cette rencontre, nous souhaitons embarquer dans cette aventure avec vous.


 

 

 

 

                                                                

Comme pour votre enfant, nous sommes certains que cette aventure nous apportera quelques choses de nouveaux dont nous nous souviendrons.

 


 

 

 

 

 

« Accueillir des stagiaires,

c’est permettre à un milieu d’accueil de se remettre en question.»

« Accueillir des stagiaires,

c’est pouvoir les accompagner dans un apprentissage.»

« La familiarisation est un temps important pour votre enfant, pour vous, pour nous et pour les enfants déjà accueillis. »

« Chaque enfant à son rythme, il faut le respecter »

« Mieux dormir permet de mieux gérer ses émotions »

« Tes différences sont nos chances ! »

On ne peut pas savoir ce que l’enfant d’aujourd’hui sera demain.

On ne peut pas savoir ce que le parent d’aujourd’hui sera demain.

On ne peut pas savoir ce que le professionnel d’aujourd’hui sera demain. »

« Un petit passage dans la vie de la famille, mais important pour la vie de l’enfant. »

Les Petits Nicolas asbl

35 rue de Lorraine 

6717 Lischert

063/445604

0471/456202

petitsnico@gmail.com