Les idées pédagogiques

qui fondent notre accompagnement des enfants et des familles

1.   L’inclusion de tous les enfants comme base de notre projet.

 

L’inclusion est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer les Petits Nicolas. Nous ne souhaitons pas juste insérer ou intégrer dans notre maison d’enfants des personnes avec des besoins spécifiques, nous visons l’inclusion de tous.  Nous voulons tout mettre en place pour que chacun puisse s’y sentir bien.

 

 

« Tout le monde a besoin de quelque chose de spécifique »

« Très souvent ce qui est utile à l’un profite aux autres »

 

Chaque fois qu’un enfant demande une attention particulière, nous prenons le temps de l’observer et nous mettons en place un maximum de chose pour répondre à son besoin.  Ainsi chacun peut se sentir reconnu.

 

Les enfants en situation de handicap demandent peut-être plus d’aménagements mais ceci rend notre accueil plus pertinent. Ils nous ont permis de travailler

  • les transitions :

    • les accueils et les retours,

    • le passage d’un lit cage à un lit couchette,

    • le passage du lange au pot,

    • le passage du casier au porte-manteau,

    • le passage du milieu d’accueil à l’école

  • les transmissions :

    • le carnet de communication,

    • les accueils et les retours,

    • les rencontres avec les familles,

  • la temporalité :

    • Le respect du rythme de l’enfant,

    • Le respect du rythme de la famille,

    • Le respect du rythme de la collectivité,

Tout ce que nous pouvons vous offrir aujourd’hui pour un accueil unique de votre enfant et de votre famille.

 

En choisissant d’inscrire votre enfant chez nous, vous vous inscrivez dans un projet.  Nous espérons que cette expérience d’inclusion pourra rester encrée en lui et en sa famille.

 

                                

2.  Le travail en équipe autour des 3R

 

Respect – Rythme - Référent

                                                  

           

Chacun arrive avec ses émotions, son rythme et son besoin de respect.  Nous allons pouvoir nous rencontrer et en discuter (cfr : « La familiarisation », « La communication »).

 

Tous ces moments nous permettront de connaître les besoins de votre enfant pour grandir et s’épanouir.  Au fur et à mesure, nous affinerons notre accueil pour qu’il corresponde à son rythme et celui de votre famille. 

Nous devrons également tenir compte de celui du groupe.  Une vie en collectivité impose une organisation et des règles.

 

« Chacun doit y trouver sa place et une place doit être faite pour chacun. »

 

Les « 3 R » nous aident à y parvenir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre enfant a des émotions et un rythme qui lui sont propres et qui doivent être respectés.  Ceux-ci vont rencontrer votre rythme et vos émotions. Ensemble vous construirez une harmonie.  Lorsque votre enfant entre en crèche, vous (lui et vous) rencontrez les émotions et le rythme de professionnels.  Il nous faudra nous ajuster et créer ensemble une organisation qui permet de répondre aux besoins de votre enfant tout en respectant les émotions et le rythme de chacun.  Mais cette nouvelle organisation va devoir tenir compte du groupe pour être harmonieuse.

 

 

 

 

a. Le Respect

Nous mettrons tout en place pour respecter votre enfant, ses besoins, son rythme, votre organisation et vos choix. Nous vous demandons de respecter notre projet, notre milieu d’accueil (ses règles et ses horaires), les enfants et l’équipe. Ensemble, nous apprendrons à votre enfant à grandir dans ce respect.  Petit à petit par imitation, il pourra lui aussi le mettre en pratique.

 

b. Le Rythme

 

Il est important de respecter votre rythme et celui de votre enfant.  Mais les contraintes familiales ou collectives empêchent parfois le respect total de ceux-ci. Toutefois tout sera mis en œuvre pour y répondre au mieux. Grâce à une communication transparente nous pourrons trouver ensemble des solutions qui conviennent à tous.

 

c. Le Référent

 

Chez nous, le référent de votre enfant, c’est vous. Nous avons donc décidé de nommer aucun membre du personnel référent de votre enfant.  Nous voulons laisser le choix à votre enfant et à vous-même de pouvoir choisir sa personne « ressource ».  Suivant ses acquisitions, votre enfant pourra changer de personne.  En effet, nous avons toutes notre manière de l’accompagner.  L’enfant suivant son développement pourra trouver plus d’intérêts avec un professionnel et plus tard avec un autre.

 

Nos échanges réguliers (cfr : « L’accueil », « Le retour », « La clé de la communication ») et nos réunions d’équipe assurent une attention particulière pour chaque enfant.

 

3. Notre trousseau de clés

 

Voici les clés qui permettent de rendre notre projet cohérent.

 

a.La clé de la communication 

C’est un pilier de notre maison d’enfants.  Vous avez déjà pu vous rendre compte depuis le début de votre lecture que nous y portons une attention particulière. 

 

Il est indispensable, pour nous, d’échanger sur :

  • ce que l’on observe

  • ce que l’on vit

  • ce que l’on ressent  

 

La parole de chacun a une grande importance car elle aide les autres à ouvrir leurs réflexions.

 

Concrètement :

  • Nous échangeons tout au long de la journée. Les décisions sont prises en commun après avoir discuté de nos observations, de votre enfant, du milieu de vie et des besoins de chacun (cfr : « La clé de la remise en question »).

  • Une fois par mois, en soirée, nous prévoyons une réunion d'équipe pour faire le point sur tout ce qui a été mis en place.

  • Nous utilisons le langage «signé avec bébé  » (cfr : « Les outils : Signé avec bébé »).

b. La clé de l’observation

 

Pour rendre notre communication plus objective, nous prenons le temps d’observer sans jugement.  Nous observons les enfants dans leurs jeux, pendant leur repas, leur sommeil mais aussi dans leurs interactions avec les autres, enfants et adultes.            

 

 

           

Pour nous aider, nous utilisons la caméra.  Régulièrement lorsqu’une situation nous pose question, nous filmons la pièce de vie.  Ensemble nous visionnons et échangeons sur nos observations et nos hypothèses. Ceci nous aide à comprendre et nous donne des pistes de solutions.

 

c. La clé de la remise en question

 

Ces observations et cette communication nous obligent à nous remettre constamment en question personnellement et professionnellement. 

 

  

Le fait que chacun ait une vision différente des choses permet d’échanger, d’analyser, d’améliorer notre manière de fonctionner et d’affiner notre accueil.

 

Nous avons réfléchi à notre manière de concevoir le repas.  Au début, nous donnions le potage pour commencer le repas.  Nous demandions à l’enfant de goûter et ensuite nous lui donnions son assiette avec les féculents, la viande et les légumes. Cette manière de faire est devenue de plus en plus conflictuelle.  Après réflexion en équipe, nous avons décidé de ne plus attendre que l’enfant goûte sa soupe pour lui donner le reste du repas.  Nous leur laissons le choix de commencer par l’aliment qu’il souhaite.  En quelque sorte, nous lui avons donné plus d’autonomie. Au fur et à mesure, les enfants ont mangé plus de soupe.  Ils ont moins testé pendant le repas et ont pris plus de plaisir.

 

d. La clé du cadre

Il est important qu’un enfant se sente en sécurité pour pouvoir s’épanouir. Une des manières de lui donner celle-ci est de lui offrir un cadre. 

 

Chez nous, le cadre est fixé :

 

  • par les rituels. Votre enfant sait comment s’organise la journée grâce aux différents moments tels que les repas, le linge, les siestes…qui reviennent au même moment quotidiennement (cfr : « Le déroulement de la journée »).

  • par la vie en collectivité.  

 

Nous vous demandons, en tant que parent, de nous aider à donner ce cadre à votre enfant et de le respecter également.

Lorsqu’on vit en groupe, on ne peut pas avoir l’adulte pour nous tout seul, on doit partager les jeux, on doit pouvoir attendre à certains moments….

 

Mais nous travaillons avec des enfants qui sont en apprentissage de ces règles de vie.  Nous essayons de leur apprendre cette vie en communauté de manière la plus souple possible et individualisée suivant ses besoins.  Chaque professionnel veille à limiter les temps d’attentes, à proposer plusieurs jeux, à donner une attention particulière….

Nous prenons le temps avec un bébé qui a besoin des bras pour être rassuré.  Petit à petit, nous lui présenterons des endroits sécurisants. 

Nous accompagnerons un enfant en colère parce qu’un autre lui a pris son jeu. Nous misons sur la communication.

Nous verbaliserons un maximum de choses à votre enfant afin de l’aider à comprendre. Et pour lui permettre de nous répondre plus facilement, nous signons certains mots (cfr : « Les outils : Signé avec bébé »).

 

 

e. La clé de la confiance 

 

Lorsqu’on arrive dans un nouvel endroit, il faut du temps pour se sentir en confiance.  Ce temps nous le donnons à toute personne qui vient chez nous.  Nous voulons qu’il apprivoise les lieux et les personnes avant d’agir ou de réagir.

(cfr : « la familiarisation », « Les stagiaires »)

 

A présent, nous voulons vous offrir la même chose, le temps suffisant pour vous sentir en confiance.  En prenant le temps de communiquer, en accordant notre rythme à celui de votre enfant et de votre famille, en prenant le temps de se connaître, petit à petit nous pourrons nous sentir suffisamment en confiance pour pouvoir aider votre enfant à s’épanouir.

           

En conclusion, pour ne pas perdre toutes ces clés, il nous faut un anneau, quelque chose qui les assemble.  Chez nous, ce sont les 3 R.  Nous ne pourrons utiliser correctement chacune de nos clés que :

 

  • si nous sommes dans le respect des choix de votre enfant (reconnaissance de ses compétences), des vôtres et des nôtres,

  • si nous accordons le rythme de votre enfant, celui de votre famille et celui de notre milieu d’accueil,

  • si nous vous considérons comme le référent de votre enfant et que vous nous considérez comme le référent des Petits Nicolas, 

Au fur et à mesure, nous avons créé des outils qui nous aident à mettre en place ce    trousseau de clés.

 

4. Les outils 

 

a.Le carnet de communication

 

Celui-ci est la trace écrite de la vie de votre enfant chez nous.

 

Pour qu’il soit utile :

 

  • Nous vous demandons d’y noter ses habitudes, son rythme… et d’y coller des photos de votre famille (elles nous aideront lorsqu’une autre personne que vous devra venir chercher votre enfant).

  • Chaque jour, nous y noterons les repas, les siestes de votre enfant et un moment de sa journée de la manière la plus objective possible.

  • Nous pourrons vous y poser des questions.

  • Vous avez la possibilité d’y raconter un week-end, répondre à une question ou demander quelque chose

  • ....

 

Cet outil n’enlève en rien l’importance d’échanger oralement.  Chaque jour, nous prendrons le temps de discuter avec vous pour connaître l’état de votre enfant et ses besoins du jour ou pour vous transmettre le déroulement de la journée.  Le carnet de communication est un plus à ces échanges.

 

b. Le tableau à point bleus et rouges

 

Pour ne pas oublier de vous donner ou demander quelque chose, nous avons mis en place un tableau reprenant tous les noms des enfants dans le coin accueil. C’est notre pense-bête.  Il nous rappelle de vous demander des langes, du lait ou de vous donner un document ou la date de la prochaine consultation…. Il peut également vous servir. Si vous voyez un point bleu ou rouge près du prénom de votre enfant, n’hésitez pas à nous interpeller.  Ensemble nous pourrons discuter de ce qui nous manque ou de la nouvelle information que nous devons vous donner.  Nous vous demandons de ne pas laisser votre enfant jouer avec les points afin que les informations restent correctes.

 

c. Le train des photos  

 

Régulièrement nous y affichons des photos de la journée.  Il vous permet de voir les activités qui ont été faites ou des moments anecdotiques.  C’est une manière de documenter la vie de votre enfant chez nous.  Ainsi vous pouvez discuter avec votre enfant de ce que vous voyez.  Nous pouvons vous expliquer ce moment de vie.

d. La chenille

Pour garder une trace de chaque enfant, nous avons créé une chenille et son univers interactif.  Sur différents éléments, nous collons les photos des enfants partis.

 

e. « Signé avec bébé » 

Après l’accueil d’un enfant en situation de handicap, nous avons décidé de signer avec tous les enfants. Cette technique leur permet d’accéder plus rapidement à la communication non verbale. Il est plus facile pour un enfant de faire un geste plutôt que de dire un mot. Ceci ne recule pas l’acquisition du langage, il le soutient.  Il permet à l’enfant de s’exprimer, parfois d’éviter des frustrations ou des incompréhensions.

 

Ce n’est pas le seul moyen que nous utilisons pour aider l’enfant dans l’apprentissage du langage.  L’enfant, avant même de naître, est un être de communication.  Nous pouvons l’accompagner au jour le jour grâce à des attitudes et des pratiques soutenantes :

  • Nous cherchons à comprendre ses manifestations (pleurs, cris, gazouillis, regards, gestes…).

  • Nous parlons avec tous les enfants même les bébés.Nous accompagnons tous nos gestes par la parole.Nous laissons le temps à l’enfant de nous répondre. Nous lui proposons des choix pour qu’il puisse exprimer son point de vue.Nous adaptons notre manière de parler en utilisant un vocabulaire varié.Nous offrons à votre enfant différents modes d’exploration grâce aux chants, lectures, jeux, promenades… Afin d’enrichir nos outils, une bibliothécaire nous apporte régulièrement des livres sur des thèmes choisis suivant les besoins des enfants.  Elle prend le temps de leur présenter les livres et de leur faire une première lecture.

 

f. Le pique-nique, le repas anniversaire, le verre du nouvel an 

Ce sont des moments annuels où nous pouvons nous rencontrer autrement ; nous pouvons échanger au sujet de votre enfant et de votre famille mais également au sujet de la vie de la crèche, des nouveaux projets….  Ce sont également des moments qui vous permettent de rencontrer d’autres parents, de tisser de liens.

 

Lors du repas anniversaire une réunion de parents est organisée afin de vous tenir au courant de la vie des Petits Nicolas. Nous en profitons pour diffuser un diaporama des meilleurs moments de l’année.

 

g. Les réunions individuelles (si un besoin se fait sentir)  

 

Lorsqu’on se pose des questions sur un comportement de votre enfant, nous en discutons avec vous lors de l’accueil ou du retour.  Mais parfois, la question demande plus de temps. Nous vous proposons de vous rencontrer, avec votre enfant, en dehors de la pièce de vie. Nous vous faisons part de toutes les observations que nous avons pu faire et nous échangeons avec vous sur « comment votre enfant agit en dehors de la maison d’enfants ».  Ensemble nous décidons du « comment agir » pour la suite.

 

h. Les réunions des 2,5 ans 

 

Nous proposons de vous rencontrer pour échanger sur la vie de votre enfant chez nous. Nous parlons de ses acquisitions, de ses relations avec les autres, de nos échanges quotidiens… ensemble nous construisons « une photographie de la vie de votre enfant chez nous ».  Suite à la demande d’un parent d’enfant en situation de handicap, nous avons mis en place un document écrit résumant notre rencontre.  Les parents qui le souhaitent peuvent en recevoir une copie.

 

i. Le Snoezelen
 

 

 

 

Espace créé à la base pour des adultes en situation de handicap dans les années 1970, il nous offre un endroit hors du temps où l’on peut retrouver sa sensorialité.

 

Après s’être formés, nous avons construit un espace intérieur puis une maisonnette extérieure.  La pratique Snoezelen dépasse les frontières de ces espaces. Le snoezelen est avant tout une attitude bienveillante envers l’autre : on l’écoute, on l’observe, on l’accompagne et on le laisse libre de faire ses acquisitions par ses sens.

 

Comme tout le matériel est modulable ou presque, nous prenons régulièrement des éléments pour les installer dans la pièce de vie et en profiter en groupe.

 

A l’intérieur, nous nous y rendons avec un seul enfant afin d’assurer sa sécurité.  On lui propose un temps particulier où il peut faire des découvertes sensorielles.

 

A l’extérieur, ils y vont à plusieurs. Ils vont pouvoir échanger, observer l’autre et l’imiter.

 

Ce moment hors du temps vous pouvez en profiter avec votre enfant.  Nous pouvons vous informer sur le concept en quelques minutes :

 

  • en vous racontant une histoire grâce au livre que nous avons créé.

  • en vous faisant visiter l’espace et vous montrant où tout se trouve.

  • en vous le faisant vivre.en vous montrant des vidéos ou une bande dessinée.

  • en vous accompagnant la première fois si vous le souhaitez. 

 

Pour nous, ces espaces, nous permettent d’observer plus finement. Nous transcrivons ces informations dans un cahier que nous utilisons lors des réunions d’équipe pour avoir une image plus globale de votre enfant. Nous pourrons également utiliser ces observations lors d’une rencontre avec vous.

 

 

Et concrètement, comment s’organise la vie aux Petits Nicolas ?

Besoins de votre enfant

Besoins du groupe

Enfant : émotions, rythme, respect

Parents : respecte, émotions, rythme

Professionnels : respect, émotions, rythme

« Le respect mutuel est le fondement de la véritable harmonie » Dalaï Lama

« Tout moment de la journée est source d’observation »

« Ce n’est pas parce que je fonctionne d’une telle manière et que c’est bon pour moi, que cela convient à l’autre »

Un outil spécifique au service de tous.

Ou comme disent les enfants : « Là-bas ! »

Les Petits Nicolas asbl

35 rue de Lorraine 

6717 Lischert

063/445604

0471/456202

petitsnico@gmail.com